Uncategorized

Malus CO2 et taxe au poids vont se durcir au 1er janvier 2024, avec un nouveau barème et un plafond de 60 000 €.

Présentation des modèles dont les tarifs vont doubler.

Au 1er janvier 2024 jusqu’à 60 000 € de malus écologique

En occasion, de nombreux modèles de ces marques prestigieuses sont accessibles à moins de 60 000 €. Mais au 1er janvier 2024, cette somme suffira à peine à payer le malus écologique ! À compter de cette date, les taxes automobiles devraient en effet devenir encore plus strictes qu’aujourd’hui si le projet de loi de finances proposé par le Gouvernement était adopté en l’état. Les pénalités liées aux émissions de CO2 vont commencer à 118 g/km de CO2 contre 123 grammes en 2023. Pis, et c’est la nouveauté qui fait grincer des dents : elles pourront grimper jusqu’à 60 000 € et ne seront plus plafonnées à hauteur de 50 % du prix d’achat du véhicule. Le Gouvernement estime en effet que « le plafonnement actuel du malus à 50 % bénéficiait spécifiquement aux véhicules très onéreux et très polluants »… alors qu’il avait été créé justement début 2022 pour éviter de pénaliser exagérément certains modèles plutôt abordables.

Une double peine pour certains modèles

Cette mauvaise nouvelle en cache encore d’autres. Le projet de loi de finances prévoit aussi un durcissement de la taxe sur le poids. Elle se déclenchera désormais à 1 600 kg, contre 1 800 kg cette année, et adoptera un nouveau barème à la sévérité progressive. Seule (maigre) consolation pour les automobilistes, d’après la rédaction actuelle du texte, la somme de ces deux malus cumulables ne pourra pas excéder 60 000 €. Mais pour certains modèles le montant de cette fiscalité présentée comme écologique pourra malgré tout frôler, atteindre ou dépasser le prix de vente du véhicule. L’argus a déniché ces nouveaux « pestiférés » du secteur automobile. Une liste garantie 100 % dépourvue de supercars, puisque les Ferrari, Lamborghini et autres s’acquitteront de taxes proportionnellement plus faibles que certains véhicules beaucoup plus accessibles, si l’on excepte la TVA qui représente invariablement 20 % du tarif.

Une retraite quasi inévitable

C’est un effet domino qui est en train de se produire sur le segment des sportives, car en 2024 ce sont aussi les modèles abordables qui seront touchés par le malus écologique maximal. De quoi achever un marché déjà au bord du gouffre. C’est le cas notamment de la Toyota GR86. Lancé en avril 2021, le coupé risque de voir sa facture grimper à 93 900 € l’an prochain avec la taxe, alors que son prix d’achat est affiché à 33 900 €. La faute à son taux d’émissions de CO2 enregistré à 200 g/km qui lui vaut un malus de 60 000 €. Dans ces conditions, Toyota risque d’avoir du mal à trouver des amateurs pour cette attachante propulsion, qui n’est plus disponible que sur stock et dont seuls 32 exemplaires ont été immatriculés en 2022. 

Autre modèle de Toyota, la Yaris voit aussi son prix de vente quasi doubler dans sa version GR de 261 ch. La bombinette vendue 37 400 € dans sa déclinaison Pack Premium écopera d’un malus de 35 346 €. Il faudrait donc débourser 72 746 € en 2024 pour s’offrir la citadine sportive. Mais le constructeur japonais assure qu’il continuera bien à commercialiser tous ses modèles sportifs en France en 2024. Chez Cupra, les déclinaisons musclées des Ateca et Formentor, accessibles respectivement à partir de 55 625 € et 56 615 €, subissent une taxe de 60 000 €. Idem pour les Ford Mustang GT et Mach 1 équipées de leur V8 5.0. L’Alfa Romeo Stelvio encaisse quant à lui la douloureuse dès la version 2.0 l à essence de 280 ch. Résultat : certaines marques s’apprêtent à simplifier leurs gammes. C’est ce que nous a confié un porte-parole de Volkswagen, qui nous annonce la disparition prochaine du T-Roc R en France. Avec ses 199 g/km de CO2 émis, le petit SUV de 300 ch serait proposé à plus de 110 000 € après application du malus de 60 000 € !

Un cumul des malus qui allonge la liste 

Mais n’allez pas croire que les sportives sont les seules à être foudroyées. Cette liste intègre aussi des véhicules familiaux comme le Ford Tourneo Custom dans ses versions diesel EcoBlue de 150 ch et 170 ch. Celui qui peut accueillir jusqu’à neuf personnes n’a même pas besoin de passer sur la balance puisque, avec un minimum de 194 g/km de CO2 rejetés, il accuse déjà un malus de 60 000 €. Et le tableau s’allonge avec des modèles touchés à la fois par la taxe CO2 et par le malus au poids. Exemple avec l’actuel Skoda Kodiaq dans sa version RS de 245 ch. Affiché à 55 810 € en 5 places et à 57 010 € en 7 places, le SUV familial se voit attribuer des pénalités CO2 respectives de 48 901 € et 55 023 €. À cela vient s’ajouter un malus au poids de 1 200 € pour la version 5 places et de 1 520 € pour la version 7 places. Soit un malus total qui s’élève à 50 101 € et 56 543 €.

Autre exemple avec l’Audi Q5 45 TFSI quattro S tronic de 265 ch dans sa finition d’entrée de gamme. Le SUV allemand voit son malus atteindre 52 066 € (48 901 € de malus CO2 + 3 165 € de malus au poids) alors qu’il est affiché au tarif de 60 310 €. Ces modèles pourront toutefois abaisser cette taxe grâce à l’abattement famille nombreuse. Sous conditions, ce dernier permet de déduire 20 g/km de CO2 sur les taux d’émissions par enfant à partir de trois enfants. Mais, dans son projet de loi de finances 2024, le Gouvernement veut aussi réduire cet avantage en limitant ce remboursement à une demande par période de deux ans maximum tout en prévoyant des mesures pour empêcher certains pick-up de passer entre les mailles du filet, comme parvenait à le faire le Ford Ranger. Ce dernier n’échappera donc plus à la taxe en 2024, à l’instar des Toyota Hilux et Volkswagen Amarok dans leurs versions double cabine.

Liste des modèles :

  • Alfa Romeo Stelvio 2.0 T 280 ch. Prix de vente : 60 450 à 72 950 € selon les finitions. Émissions de CO2 : 192 à 200 g/km. Montant du malus : 52 722 à 60 000 €.
  • Audi Q5 45 TFSI 265 ch. Prix de vente de cette version : de 60 310 à 69 210 €. Émissions de CO2 : 191 ou 192 g/km selon les versions. Montant du malus (CO2 + poids) : 52 066 à 55 302 €.
  • Cupra Ateca VZ 2.0 TSI 300 ch DSG7 4Drive. Prix de vente : 55 625 €. Émissions de CO2 : 204 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Cupra Formentor 2.0 TSI 310 ch VZ DSG7 4Drive. Prix de vente : de 56 215 à 56 615 € selon les versions. Émissions de CO2 : 191 à 193 g/km. Montant du malus (CO2 + poids) : 49 171 à 55 473 €
  • Ford Mustang Convertible et Fastback. Versions 5.0 V8 de 450 ch GT et 460 ch Mach 1. Prix de vente : entre 58 400 et 70 900 €. Émissions de CO2 : 256 à 284 g/km. Montant du malus : 60 000 €.
  • Ford Tourneo Custom 320 L1 et 320 L2 en versions 2.0 EcoBlue de 150 et 170 ch. Prix de vente : entre 56 940 et 66 612 €. Émissions de CO2 : 194 à 227 g/km. Montant du malus : 60 000 €.
  • Land Rover Defender 90 3.0 D200 S. Prix de vente : 63 800 €. Émissions de CO2 : 215 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Mercedes Classe A 35 AMG 306 ch. Prix de vente : 62 349 €. Émissions de CO2 : 194 g/km (avec jantes 19”). Malus : 60 000 €.
  • Mercedes GLA 35 AMG 306 ch. Prix de vente : 68 950 €. Émissions de CO2 : 194 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Porsche 718 Cayman 2.0 300 ch. Prix de vente : 65 847 € (boîte méca) ou 68 697 € (PDK). Émissions de CO2 : 201 à 212 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Skoda Kodiaq RS 2.0 TSI 245 ch. Prix de vente : 55 810 € (5 pl.) ou 57 010 € (7 pl.). Émissions de CO2 : 191 à 193 g/km. Montant du malus (CO2 + poids) : 50 101 à 56 543 €.
  • Subaru Outback 2.5i 169 ch. Prix de vente : 49 990 €. Émissions de CO2 : 193 g/km. Montant du malus (CO2 + poids) : 56 273 €.
  • Toyota Supra 3.0 340 ch. Prix de vente : 69 300 €. Émissions de CO2 : 198 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Toyota GR86 2.4 234 ch. Prix de vente : 33 900 € (boite méca) ou 35 700 € (boîte auto). Émissions de CO2 : 199 ou 200 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Toyota Land Cruiser 204 D-4D 3 et 5 portes. Prix : entre 55 240 et 66 450 € selon les versions. Émissions de CO2 : 241 à 249 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Toyota GR Yaris 261 ch. Prix de vente : 37 400 € (Pack Premium) ou 39 400 € (Track). Émissions de CO2 : 186 g/km. Malus : 35 346 €.
  • Volkswagen T-Roc R 2.0 TSI 300 ch. Prix : 57 500 €. Émissions de CO2 : 199 g/km. Malus : 60 000 €. Bientôt retiré du catalogue.
  • Volkswagen Tiguan R 2.0 TSI 320 ch. Prix : 64 100 €. Émissions de CO2 : 215 g/km. Malus : 60 000 €. Sold out sur la génération actuelle.
  • Ford Ranger en version double cabine. Prix : à partir de 45 888 € TTC. Émissions de CO2 : à partir de 222 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Toyota Hilux version double cabine. Prix : à partir de 42 102 € TTC. Émissions de CO2 : à partir de 241 g/km. Malus : 60 000 €.
  • Volkswagen Amarok. Prix : à partir de 53 700 €. Émissions de CO2 : à partir de 229 g/km. Malus : 60 000 €.

Vous voulez trouver votre voiture préférée ?

Nous avons une grande liste de voitures d’occasions.